LITHOTHÉRAPIE #1 : 4 façons de choisir mes pierres et de m'en servir

Mis à jour : juil. 1


Illustration de Lou.

Bonjour mes lecteurs. Aujourd’hui, j’avais envie de vous livrer mes quelques astuces de lithothérapie. J’ai appris à me renseigner sur les pierres précieuses avec mon amie Manon, et j’en garde toujours un grand intérêt. Dans cet article, je veux donc vous dire comment je choisi mes pierres, et quels sont leurs bienfaits. Si vous allez sur internet et que vous cherchez cela, vous allez en trouver des informations… Parfois, trop. Alors je préfère vous livrer mon expérience, car je ne suis pas une savante de lithothérapie non plus.


Mes premières pierres : un bracelet d’Agate rubanée & Jaspe paysage


La première fois que je me suis intéressée aux bienfaits des pierres précieuses, je suis allée avec mon amie dans une boutique spécialisée. Pour choisir mes pierres, j’ai fait le tour du magasin en regardant chacune d’entre elles. Une fois que j’ai fini le tour, je me suis dirigée vers les deux pierres qui ont le plus retenu mon attention, alors même que je n’y connaissais rien. Je me suis donc intéressée à l’Agate rubanée et à la Jaspe paysage. Oui, ce ne sont pas les plus belles pierres d’un magasin, comme une belle Ambre ou-bien encore la fameuse Améthyste. Mais par intuition, ce sont les pierres qui m’ont le plus intriguée ce jour-là.

La deuxième étape de ma recherche a été celle d’ouvrir le dictionnaire des pierres présent dans la boutique. Je n’ouvre jamais une page internet à ce moment de sélection, pensant que ce serait une erreur de tomber sur 1 000 significations différentes de la même pierre.

J’ai choisi ces pierres parce que la description me parlait, et combinées ensembles elles devaient m’apporter le pouvoir de communiquer mes vraies émotions. Sous forme de bracelet, toujours à mon poignet, je pensais ressentir constamment ou fortement les bienfaits de ces pierres. Elles devaient me permettre d’éliminer les blocages énergétiques à l’intérieur de moi. Je peux dire, des années après avoir eu et porté ce bracelet, que je n’en ai pas ressenti vraiment ces effets. Ils sont peut-être passés inaperçus. Le matin, quand je choisissais mes bijoux de la journée et que mes yeux se portaient directement sur ce bracelet, je sentais que j’en avais besoin, comme une intuition d’un besoin de protection.


Ma deuxième pierre : un collier d’une pierre de Citrine


La pierre de citrine, c’est la pierre de mon mois de naissance. C’est un cadeau de la part de mon chéri donc je ne vais pas m’étaler sur le choix. Mais je la porte depuis deux ans autour du cou, c’est une pierre de lumière. Elle permet de rayonner de sa personnalité, et d’aller vers toujours plus d’optimisme. J’avoue que ce ne sont pas mes qualités premières, surtout pendant mes débuts d’immigration. Mais je ne me vois pas sans non plus.

Je me permets cependant de mentionner le "cadeau" dans mon article des choix, parce que je suis persuadée qu'une pierre offerte dans une bonne intention sera toute aussi efficace qu'une pierre choisie soi-même. Si elle est simplement offerte pour sa beauté, ou en guise de décoration, je ne suis pas convaincue de son efficacité mais c'est une affaire de convictions.

Alors maintenant, passons aux autres pierres dont j’ai vraiment ressenti des bienfaits !


Mon Onyx : pierre du Scorpion


C’était une première pour cette pierre, puisque je me suis fiée au compte Instagram d’astro.lya pour la choisir. Encore une fois, je ne regarde pas toutes les descriptions internet qui se contredisent les unes les autres, mais je fais énormément confiance à ce compte d’astrologie et de spiritualité.

Lorsque je suis arrivée à Montréal et que je n’ai pas supporté les premiers mois, j’ai eu la forte envie de m’acheter une pierre qui pourrait m’aider. Je me suis intuitivement dirigée sur son compte. En mars, elle postait un article concernant les pierres associées aux signes, bonne coïncidence pour moi. J’ai alors trouvé que sa description l’Onyx correspondait exactement à mes besoins actuels : pierre puissante qui lutte contre les coups de mou, elle favorise l’ancrage. Pour pallier ma baisse d’énergie physique et mentale, c’est exactement ce dont j’avais besoin. C’était mon intuition.

Je suis allée chez Pierres d’ailleurs, et j’ai choisi mon Onyx de la même façon que mes premières pierres : les observer toute avant de prendre celle qui m’attire le plus. Et je ne suis repartie qu’avec cette pierre. Je l’ai posée sur ma table de nuit. J’ai vraiment ressenti des bienfaits énergétiques les trois jours qui ont suivi. J’ai à ce moment-là repris goût à bien finir mon année d’études, mais aussi à sortir malgré mes études entièrement à la maison. Simplement, j’allais mieux ! Je me suis relevée de mon coup de mou, et je sais au fond de moi que cette pierre dont j’ai ressenti le besoin, y a contribué.

Pour recharger l’Onyx, je la place derrière mon rideau la nuit. Elle se charge avec la lumière nocturne. Je ne suis pas non plus une experte en la matière, et je vous conseille fortement de demander aux vendeurs de votre boutique des conseils sur la recharge des pierres que vous achetez. Normalement, il y a toujours un (ou plusieurs) petit (gros) dictionnaire des pierres dans ces boutiques, qui vous aideront aussi.

Mes dernières pierres : un lot pour le rééquilibrage hormonal


J’en parlerai peut-être prochainement si ça vous intéresse, mais j’ai décidé d’arrêter la pilule. *Non, ce n’est pas pour avoir des enfants*. Bonjour le dérèglement hormonal que j’ai subi pendant bien 5 mois. Alors encore une fois, en plus d’autres améliorations dans mon quotidien, je me suis tournée vers les pierres. Et je les ai encore choisies différemment ! Il n’existe pas une seule pierre qui répondait à mes besoins, et j’ai ressenti l’envie d’en avoir 2 ou 3 ayant des bienfaits autour des hormones et cycles féminins (quand je vous dis que c’était costaud, je ne rigole pas). Cette fois-ci, j’ai feuilleté plusieurs bouquins en librairie, et j’ai écrit dans mon téléphone une liste des pierres qui semblaient être appropriées. On retrouve donc :

Lapis-lazuli : aussi réputée pour être la pierre de l’amitié, c’est une pierre d’équilibre et de régulation ;

Chrysocolle : (pardon mais je l’ai retenue en faisant le jeu de mot « crise au col ») même si elle permet de réduire les douleurs liées à l’accouchement, elle est aussi bonne pour réduire les douleurs de cystites et de syndrome prémenstruel ;

Pierre de lune : elle rétablit l’équilibre hormonal et régule les cycles, c’est une pierre de fertilité ;

Aigue marine : qui a sensiblement les mêmes fonctions que les précédentes ;

Piétersite : elle soutient les organes tels que le foie et autres organes digestifs des dérèglements hormonaux ;

Turquoise : permet d’atténuer les douleurs…


Avec ma petite liste, je suis allée dans la boutique, et j’ai demandé à la vendeuse de me présenter les pierres de la liste (si elle acceptait). Une fois que je les avais toutes vues, je me suis encore une fois dirigée vers celles qui ont le plus retenu mon attention, comme la première fois.

Je suis donc repartie avec une chrysocolle, une aigue marine, une pierre de lune ainsi qu’une piétersite. La vendeuse m’a confirmé que ces pierres pouvaient être dans un même sachet, donc j’ai pris une petite pochette.

Comme je subissais vraiment mes cycles, j’ai décidé le 1er jour de porter cette petite pochette de pierres avec moi, dans ma poche de veste. Mais au bout de quelques heures, j’ai vraiment eu des démangeaisons. Je pense que c’était de trop. La nuit suivante, je les ai mises sous mon oreiller, pendant plusieurs nuits, jusqu’à avoir mes règles. À croire, ou bien à ne pas croire, mais c’était la 1ère fois depuis l’arrêt de ma pilule que je n’avais pas eu de SPM. Non, ce n’est pas magique, mais c’est une croyance qui m’a mentalement et physiquement aidée.

Maintenant, j’ai toujours mon collier de citrine et je l’aurai encore longtemps. Mon bracelet est quant à lui rangé avec mes autres bijoux, et je fonctionne toujours avec mon instinct de le porter si mon regard se porte dessus lors de mon choix. Enfin, mes dernières pierres récemment achetées sont dans une belle coupelle, achetée chez Buk & Nola, sur ma table de nuit. Je vais me munir de mon Onyx lorsque je vais en ressentir l’envie (petit secret partagé, je l’emmène avec moi à un entretien d’embauche).


Pour conclure et vous conseiller, je pense qu’il faut toujours choisir vos pierres avec INTUITION et CALME. Que vous vous soyez renseignés sur les bienfaits de la pierre avant de l’acheter, ou que ce soit dans la boutique après avoir flashé sur l’une, non pas pour sa beauté mais parce qu’elle vous attire particulièrement, votre choix sera à mon avis juste s’il est fait avec intuition. Par contre, ça n’est pas forcément utile d’avoir une énorme collection de pierres. Celles qui correspondent le plus à vos besoins momentanés ou à votre caractère, ou bien encore et c’est très intéressant, à votre thème astral, devraient vous suffire. Je pourrai ainsi me renseigner sur les pierres achetées pour mes hormones, et découvrir des liens avec ma personnalité ou mon thème astral, m’évitant d’aller en acheter d’autres. On est toujours sur une lignée responsable dans ses achats !


J’espère beaucoup que cet article vous aura plu, car j’ai vraiment aimé l’écrire et vous conseiller sur ce sujet. J’espère recevoir vos commentaires, et pouvoir encore en discuter avec vous !


À bientôt,